Hivernage et abri piscine


Parmi les différents avantages de posséder un abri, la question de l’hivernage est un point à faire valoir. C’était d’ailleurs souvent le premier but des anciens abris piscine : passer la saison d’hiver sans heurts ni dommages pour le bassin. Étant peu mobiles, ils étaient manipulés que 2 fois dans l’année : une fois pour l’enlever à l’ouverture de la saison, et une fois pour le placer avec l’arrivée de l’automne – hiver. C’est ce qu’on appelle des abris d’hivernage. Aujourd’hui, les nombreux progrès réalisés par les constructeurs en matière de mobilité des abris, font que cette utilisation n’est plus le but ultime d’une telle structure. Néanmoins, la notion d’hivernage de la piscine est malgré tout importante et voici comment un bon abri peut contribuer à cette phase de la piscine. Bref, nous allons tenter de répondre à une question récurrente : Quand on a un abri piscine, est-il nécessaire de faire l’hivernage de la piscine ?
Hivernage de la piscine : actif et passif

Définition de l’hivernage

Avant toutes choses, il est important de savoir ce qu’est précisément l’hivernage de la piscine, et voici notre meilleure proposition de définition :

Ce sont les opérations qui consistent à organiser la piscine et ses éléments (pompes, filtres, locaux techniques, …) en vue de l’hiver – et notamment afin d’éviter les possibles dommages liés au gel.

Actif et passif :

Il existe deux manière d’hiberner la piscine :

  • Tout d’abord de manière passive, hivernage qui consiste à réduire le niveau de l’eau dans la piscine.
  • Sinon c’est le mode actif, où le bassin reste en état de fonctionnement, moindre, mais toujours actif.

Sans abri installé, c’est souvent le mode passif qui est adopté dans le but d’éviter tout mal lié au gel. Cela requiert une tâche relativement sérieuse à la fermeture et à la ré-ouverture de la saison, mais c’est le moyen le plus sûr pour le propriétaire. Plusieurs étapes sont nécessaires – en commençant par un nettoyage sérieux du bassin, vider les pompes pour qu’elles soient hors-gel et bien sûr vider une partie de l’eau.

Lorsqu’il y a un abri de piscine installé :

Si c’est le cas, alors l’hivernage passif n’est plus nécessaire. Il est tout à fait possible de conserver la piscine avec une légère activité (filtres, circulation d’eau, …), sachant que l’abri limitera les risques de gel des grands froids. C’est vrai pour la plupart des structures – qu’elles soient légères comme un abri souple ou en dur.  Le principal est de conserver une température raisonnable grâce à cette protection. Du coup, plus besoin d’installer les éléments hors gel, ou de mettre des produits d’hivernage – en conservant une activité minime le bassin sera protégé du gel et vite prête pour la nouvelle saison.

Article classé sous : ,

Auteur :
Directeur de la rédaction
Sujet précédent : «
Article suivant : »
  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)