Construire un abri piscine : quelles taxes ?


Construire un abri piscine est certainement une bonne chose, procurant plus de confort, valorisant la piscine, etc… Mais au moment de préparer ce beau projet et d’établir un budget il ne faut pas oublier une partie qui peut devenir assez significative : les taxes applicables sur les abris piscine. Même si la tendance générale est à  la simplification, cela reste toujours un casse-tête de pouvoir anticiper si une construction sera soumise à des taxes ou non.

Voici donc la synthèse concernant la construction d’un abri piscine.

La fiscalité des abris piscine :

Taxe abri piscine

 

Tout ça démarre avec une bonne intention, on souhaite aménager un abri piscine pour en profiter, pour continuer à améliorer sa maison. On négocie les prix en sollicitant plusieurs devis, le projet s’enchaîne bien, la construction s’achève … et on reçoit une taxe inattendue qui n’était pas du tout prévue dans l’enveloppe budgétaire initiale. C’est parfois la mauvaise surprise qui attend les particuliers qui se lancent dans la construction de tels abris.

Sachez-le donc, certains abris piscine sont soumis à de nouvelles taxes, ou à l’augmentation de taxes existantes. Renseignez vous bien avant de construire – pour prévoir le cas échéant un complément budgétaire pour régler ces impôts.

La taxe “abri de jardin”

C’est probablement celle qui pourrait vous affecter si vous envisagez la construction d’un abri piscine. La taxe d’aménagement – surnommée taxe abri de jardin – s’applique dès lors que l’abri fait plus d’1m80 de haut. Son calcul est complexe, et décrit en détail dans cet article que nous vous invitons à consulter.

Taxe d’habitation et taxe foncière :

Sauf dans le cas d’abris piscine hauts adossés – qui feraient effectivement évoluer votre taxe d’habitation et taxe foncière (car ils peuvent être considérés comme une véranda qui vient ajouter de la surface à la maison), ces deux derniers impôts ne devaient pas varier quand on installe un abri classique (séparé du bâti).

Attention : ce dernier point concerne uniquement l’abri de piscine. Mais l’implantation d’une piscine a une fiscalité propre.

Principes :

Donc, en général, les petites constructions (abris piscine hors sol, modèles bas en dessous d’1m80, …) n’ont aucune fiscalités particulières. Le sujet se complique (à la fois pour les impôts mais aussi pour les déclarations ou demandes de permis de construire) dès lors qu’on dépasse 1m80 de haut, et c’est en général à ce moment là qu’il faut anticiper des taxes à payer une fois l’abri piscine installé.

Le plus facile pour s’y retrouver : amenez vos plans d’abri piscine en Mairie, et un conseiller de l’urbanisme devrait pouvoir vous éclairer sur les points de réglementation. Le Service des Impôts sera aussi l’administration à contacter dans ces cas là.

Si vous achetez auprès d’un fabricant d’abri, celui maitrise parfaitement ces notions de réglementation.

Article classé sous :

Auteur :
Directeur de la rédaction
Sujet précédent : «
Article suivant : »
  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)